Actualités

14 janvier 2021

Entretenir sa voiture en hiver

L’hiver est une période rude et ce même pour nos véhicules. Qu’ils soient garés à l’intérieur ou à l’extérieur, le froid, la neige, la pluie et le verglas peuvent abimer et réduire leur sécurité. Pour être certain de passer l’hiver sans encombre, voici les étapes à suivre pour vérifier l’état de votre véhicule et rouler en toute tranquillité durant cette période.

Première étape : Vérification du bloc moteur

En hiver, plus que durant les autres saisons de l’année, votre véhicule et votre moteur vont être mis à rude épreuve. Pour garder une sécurité optimale et ne pas tomber en panne, il est alors primordial de prendre soin de votre voiture et de vérifier régulièrement que tout est en ordre.

Tout d’abord, il est recommandé de vérifier les niveaux de votre moteur. En effet, peu importe les saisons, les niveaux peuvent plus ou moins diminuer. Il est alors important de réaliser un contrôle complet de ce bloc pour être certain que tous ces niveaux sont corrects. C’est-à-dire, vérifier votre huile moteur, votre liquide de refroidissement ainsi que votre liquide lave glace.

En cas de niveau trop bas, vous risquez de fortement endommager votre moteur ce qui entraînera de gros problèmes mécaniques.

Le niveau d’huile : Ce composant permet la lubrification, le refroidissement ainsi que le nettoyage de votre moteur. Sans huile, votre véhicule a de forte chance de tomber en panne et surtout d’avoir une durée de vie réduite. Pour vérifier très facilement et par vos propres moyens le niveau d’huile de ce dernier, il faudra tout d’abord commencer par le stationner sur une surface plane et éteindre son moteur (pour éviter tous risques de brûlure, veillez à ce qu’il soit éteint depuis minimum un quart d’heure).

Une fois bien stationné et son moteur éteint, recherchez le réservoir d’huile, retirez le bouchon sur lequel se trouve la jauge et nettoyez à l’aide d’un chiffon cette dernière. Replacez-la dans le réservoir et attendez quelques secondes. Retirez de nouveau ce bouchon et vérifiez que le niveau soit bien entre le « MIN » et le « MAX ». Si le niveau est trop bas, ajoutez de l’huile de même type que celle déjà présente dans le moteur et réalisez une nouvelle vérification du niveau comme expliqué précédemment.

Le niveau du liquide refroidissement : Ce liquide également appelé antigel, permet de refroidir la température du moteur. Pour vérifier son niveau, il suffit de regarder dans son réservoir (généralement transparent) si le niveau est bien situé entre le « MIN » et le « MAX ». Si ce n’est pas le cas, complétez-le avec le même liquide qu’utilisé la fois précédente en veillant à ne pas dépasser la limite maximale. Attention, n’ouvrez surtout pas le bouchon si votre moteur est encore chaud, vous risquez également de vous brûler.

Le liquide lave-glace : En hiver, votre véhicule se salit plus vite que durant les autres saisons. La pluie, le vent, la neige et le gel vont parfois vous empêcher d’avoir une bonne visibilité. Il vous sera alors grandement utile de pouvoir nettoyer votre pare-brise à l’aide de liquide lave-glace. Pour vérifier son niveau, rien de plus simple. Tout comme le liquide de refroidissement, le liquide lave-glace possède un réservoir également transparent.

Bon à savoir : Lorsque vous réalisez les niveaux du liquide de refroidissement et lave glace en hiver, faites attention à n’utiliser que du liquide antigel adapté à des températures négatives. En effet, ces derniers par temps froids risquent de geler dans votre moteur et d’endommager considérablement votre véhicule.

De plus, il est vivement déconseillé de remplacer le liquide lave glace par de l’eau. Tout d’abord, l’eau ne nettoie pas aussi bien que du liquide approprié, ce qui à terme risque de gêner votre visibilité pour conduire. De plus, l’eau peut geler. En cas de températures négatives, l’eau présente dans le moteur risque de geler et d’endommager le moteur.

Pour être certain de ne jamais manquer de liquide, prévoyez dans votre coffre, notamment lors de week-end ou de départs en vacances, du liquide de refroidissement ou du liquide lave glace. Ils vous seront d’une grande utilité si vous êtes amené à en manquer.

Deuxième étape : Vérification de la batterie

Autre élément auquel il est important de faire attention l’hiver, votre batterie. En effet, cette dernière en période hivernale va sûrement perdre en performance et en puissance. De plus, elle est bien plus fragile par temps froids et humides. Le risque, si votre batterie est déchargée ou ne fonctionne plus, est de ne pouvoir démarrer lorsque vous partez au travail le matin. C’est pour cette raison qu’il est primordial de ne pas la négliger.

Le niveau d’eau : Votre batterie est composée de bouchons d’accès sous lesquels se trouvent 6 plaques de métal recouvertes d’électrolyte. Si elle vient à manquer de ce liquide, la capacité de stockage d’énergie de votre batterie va considérablement diminuer. Pour vérifier le niveau d’électrolyte, il vous faudra dévisser les 6 bouchons présents sur le haut de la batterie. Si vous constatez un manque, remplissez le réservoir avec de l’eau déminéralisée jusqu’à ce que les plaques de plomb soient totalement recouvertes.

Il se peut également que votre véhicule possède une batterie dite de nouvelle génération. Si tel est le cas, vous ne pourrez pas l’ouvrir pour faire les niveaux.

Vérification des cosses : Votre batterie est également composée de cosses qui permettent le rechargement de votre véhicule. Pour le bon fonctionnement de cette dernière il sera important de vérifier que ses cosses soient en bon état. En effet, il est courant de constater un dépôt de sulfate reconnaissable par de la poudre blanche. Dans cette situation, vous aurez alors la possibilité de nettoyer les cosses à l’aide d’un chiffon microfibre, de papier de verre ou tout simplement avec de l’eau. Finissez ce nettoyage par l’application d’un peu de graisse qui permettra de retarder le retour du sulfate.

Vérifiez la charge de la batterie : Pour finir, il est également conseillé de vérifier le niveau de votre batterie. Pour contrôler le niveau de charge, vous aurez besoin d’un multimètre digital ou bien d’un appareil de mesure de charge spécial batterie. Pour cela, le moteur de votre véhicule devra être à l’arrêt. Sélectionnez le mode voltmètre du multimètre, sélectionnez la position 20 volts puis branchez le câble rouge du multimètre à la borne « + » de la batterie puis le câble noir à la borne «-«. Une fois branché, regardez la tension indiquée sur votre multimètre. Cette dernière doit être entre 12,6 et 13 volts si votre batterie est correctement chargée.

Si elle est trop peu chargée, rechargez-la grâce à un booster ou un chargeur à batterie.

Troisième étape : Vérification des pneus

Pour les pneus aussi, l’hiver est une période difficile. En effet, les températures plus froides, les intempéries et les routes gelées mettent à rude épreuve nos pneus. De plus, en dessous de 7°C ces derniers sont beaucoup moins efficaces et adhèrent moins dans les virages. Ce qui risque d’allonger considérablement la distance de freinage. Pour en prendre soin durant ces quelques mois, voici des conseils qui vous seront bien utiles :

  1. ➔ Vérifiez régulièrement la pression de vos pneus surtout en cas de sollicitation quotidienne. Idéalement cette vérification est à faire tous les mois avant chaque grand trajet. Pour connaître la pression nécessaire pour les pneus de votre véhicule, référez-vous à l’étiquette collée sur votre portière ou bien dans son manuel d’utilisation. Sachez que la pression de vos pneus doit être réalisée lorsque ces derniers sont froids ;
  2. ➔ Il est également conseillé durant cette saison de prévoir la mise en place de pneus adéquats. Vous aurez le choix entre des pneus d’hiver ou bien des pneus pour toutes saisons. Ces pneus particuliers vous seront notamment bien utiles d’octobre à mars et vous permettront d’avoir une meilleure tenue de route et un freinage plus efficace sur neige ou verglas ;
  3. ➔ Vos pneus peuvent également être usés. Pour cette raison, veillez à réaliser un contrôle régulier. Anticipez leur durée de vie (généralement entre 20 000 et 50 000km), vérifiez la profondeur des rainures des pneus (elles mesurent au minimum 1,6mm) et contrôlez les témoins d’usure dans les rainures.

Bon à savoir :Beaucoup de véhicules possèdent une roue de secours. Lors de votre vérification de la pression de vos pneus, pensez également à vérifier cette roue. Elle peut vous dépanner notamment en cas de crevaison.

Quatrième étape : Vérification de la carrosserie et des éléments de visibilité

L’extérieur de votre véhicule aussi souffre du froid et des intempéries climatiques de l’hiver.

Le sel de déneigement, très corrosif peut particulièrement abîmer votre carrosserie ainsi que tous vos joints. Pour empêcher la dégradation de ces éléments, il est fortement conseillé de les nettoyer régulièrement, soit en vous rendant dans une station de lavage soit chez vous en utilisant une éponge douce. Pour finaliser ce nettoyage et assurer une protection optimale, vous avez également la possibilité de passer de la cire ou du polish.

Les joints quant à eux peuvent devenir cassants avec le froid. Pour les protéger, vous pouvez utiliser de la glycérine ou de la silicone qui formeront une couche et qui empêcheront le froid de les abîmer.

Dernier élément à vérifier avant l’arrivée du froid, les éléments nécessaires à la bonne visibilité pour conduire. En effet, les journées d’hiver plus courtes et les trajets de nuit sont plus fréquents à cette période de l’année. Pour cela, il est important que vous puissiez voir correctement lorsque vous conduisez et que vous puissiez être vu par les autres automobilistes. Vos pare-brises doivent être irréprochables. Tout comme les phares avant, les antibrouillards, les clignotants, les feux arrières et les feux de stop. Pour ces éléments, il faudra également veiller à leur bon fonctionnement pour rouler en toute sécurité et ce même de nuit.

Rouler durant la période hivernale n’est pas la chose la plus évidente. Pour circuler de manière sécurisée et sans abîmer votre véhicule, le contrôle et la vérification de chaque élément composant ce dernier est primordial. Pour cela, veillez à leur bon état, avant, pendant et après cette saison pour être certain de passer l’hiver sans soucis.

L’assurance auto Solly Azar

Parce que la sécurité de votre véhicule durant l’hiver passe également par une bonne couverture, l’assurance auto Solly Azar vous protège selon vos besoins et votre profil.

Choisissiez parmi plusieurs formules, de l’assurance au tiers à la formule tous risques, celle qui vous correspond le mieux et complétez votre contrat par de nombreuses garanties optionnelles telles que :

  • L’assistance 0km pour un dépannage sur place et sans frais
  • La valeur à neuf 12 mois : En cas de dommages tous accidents, vol, incendie, forces de la nature, catastrophes naturelles, catastrophes technologiques, attentats, nous remboursons votre véhicule de moins d’un an à hauteur de sa valeur d’achat

 

Pour en savoir plus sur nos assurances Auto :

NOTRE GAMME AUTO

 

 

 

400 courtiers indépendants à votre service

Trouvez un courtier

Ou faites votre devis en ligne

Ou accédez à notre centre d'aide