En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X
Actualités

27 décembre 2017

Conduite accompagnée : la meilleure solution pour passer son permis ?

A partir de 15 ans, il est possible d’apprendre à conduire grâce à la conduite accompagnée. Le taux de réussite du permis est plus élevé pour les jeunes conducteurs ayant choisi cette solution que ceux ayant opté pour un parcours classique. Découvrons comment se déroule la conduite accompagnée et quels sont ses avantages.

Le déroulement de la conduite accompagnée

L’inscription

Pour s’inscrire et commencer la formation de la conduite accompagnée, le candidat doit être âgé de 15 ans minimum à l’inscription et avoir obtenu son code. L’objectif est de passer l’examen de la conduite pour obtenir le permis à 17 ans et demi au plus tôt.

Lors de l’inscription, l’accompagnateur est choisi. Celui-ci peut faire partie de la sphère familiale ou non, doit détenir le permis B depuis 5 ans minimum sans interruption, et avoir l’accord de son assurance.

A savoir : plusieurs accompagnateurs peuvent être désignés.

 

Les étapes

Avant de commencer la conduite avec son accompagnateur, l’élève doit suivre 20h de conduite avec un moniteur en auto-école.

Une fois cette première étape finie et l’attestation de fin de formation initiale reçue, l’élève est apte à commencer la conduite accompagnée avec son accompagnateur.

Cette deuxième étape doit durer au moins 1 an et l’élève doit conduire 3 000km au minimum.

A noter : la conduite à l’étranger est interdite et le macaron AAC est obligatoire sur le véhicule.

Au cours de cette année, l’élève et l’accompagnateur devront se rendre à 2 rendez-vous pédagogiques obligatoires, comportant une partie pratique et une partie pédagogique. Le premier rendez-vous a lieu 4 à 6 mois après le début de la conduite accompagnée avec l’accompagnateur. Le deuxième se déroule une fois que l’élève a conduit 3 000km.

Troisième et dernière étape : l’épreuve pratique du permis de conduire. Une fois les deux étapes précédentes validées, l’élève peut se présenter à l’examen dès 17 ans et demi. Une fois admis à l’examen, l’élève recevra une attestation de fin de conduite accompagnée, et pourra conduire seul à partir de ses 18 ans.

Formules, avantages et inconvénients

Plusieurs formules de conduite accompagnée sont disponibles en fonction de l’âge du futur conducteur :

  • L’apprentissage anticipé dès 15 ans : obligation de rouler 3 000km minimum
  • La conduite encadrée de 16 à 18 : réalisable dans le cadre d’une formation professionnelle
  • La conduite supervisée à partir de 18 ans : possible suite à une formation initiale (code et 20h de conduite réalisées) ou à un échec de l’épreuve pratique.

Les avantages de la conduite accompagnée sont nombreux. Pour l’apprenti conducteur, les chances de réussite à l’examen sont plus importantes, les 12 points sont acquis en 2 ans (sauf sinistre et infraction au code de la route) et l’assurance est moins chère que pour un jeune conducteur « classique ».

Côté budget, le prix du permis est moins cher en passant par la conduite accompagnée le nombre d’heure de conduite en auto-école est moins élevé.

L’assurance

Avant de commencer l’apprentissage, le futur accompagnateur doit obtenir l’accord de son assurance. L’assurance peut refuser que son assuré devienne accompagnateur si ce dernier a commis des infractions graves. En effet, l’accompagnateur est responsable de l’apprenti-conducteur, ce qui signifie qu’il peut subir un malus en cas d’accident responsable ou une amende en cas d’infraction.

Pour le jeune conducteur, l’attestation de fin de conduite accompagnée est nécessaire afin d’obtenir des rabais sur la surprime jeune conducteur. La surprime demandée aux jeunes conducteurs est réduite de moitié à la souscription et est de nouveau réduite de moitié la deuxième année si l’assuré n’a été responsable d’aucun accident. Cette surprime est supprimée après les deux premières années.

Il est donc nécessaire de garder l’attestation de fin de conduite pour la donner à votre assureur lors de la souscription de votre contrat.

L’assurance Jeunes Conducteurs de Solly Azar est spécialement conçue pour répondre à leurs besoins :

L’assistance dépannage est en inclusion dès la première formule.

L’option petit rouleur vous permet de bénéficier d’un rabais jusqu’à -12% sur votre cotisation.

 

Assurance auto

Pour en savoir plus sur notre assurance jeunes et bons conducteurs :

Découvrir notre assurance jeunes conducteurs

Découvrir notre assurance bons conducteurs