En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

X
Actualités

3 avril 2018

Les charges de copropriété

Les charges de copropriété ont augmenté de 30% au cours des dernières années selon l’Association des Responsables de Copropriété. Zoom sur les différentes charges qui existent et leur utilisation.

A quoi servent les charges de copropriété ?

Les charges des copropriétaires servent à payer l’entretien de la copropriété, les frais d’administration, le remplacement ou les réparations des équipements présents mais aussi les frais de personnel comme les frais de gardiennage ou les honoraires du syndic.

Plus la copropriété aura de services, plus les charges seront élevées.

Tous les copropriétaires doivent obligatoirement payer les charges, en suivant le calcul de la répartition des charges indiqué dans le règlement de copropriété ainsi que leur part dans la copropriété (en fonction des tantièmes).

Aujourd’hui, les charges sont en hausse constante, et c’est à Paris qu’elles sont les plus chères. Selon le site Meilleurecopro, il faut compter en moyenne 40€ de charges par m² par an sur Paris soit environ 2 000€ de charges par an.

A l’inverse, c’est à Bordeaux que les charges de copropriété sont moins élevées avec 19€ par m² et par an, soit environ 1 000 € par an.

 

Les différents types de charges

Le budget prévisionnel de la copropriété, préparé par le syndic et validé par les copropriétaires, permet d’évaluer les coûts d’entretien de l’immeuble, et donc les charges.

Les charges collectives
Elles financent l’entretien général des parties communes de l’immeuble et sont référencées dans le budget prévisionnel. Elles sont réparties entre tous les copropriétaires en fonction de leur tantième.

Les charges spéciales
Elles concernent les frais de fonctionnement des services collectifs et les équipements communs. Elles sont prévues dans le budget prévisionnel et réparties entre tous les copropriétaires en fonction de leur potentielle utilisation des équipements.

Conscient du budget que représentent les charges, Solly Azar a choisi de les intégrer à son assurance Loyers Impayés pour protéger les propriétaires de ce manque à gagner en cas de non-paiement du loyer et des charges par leur locataire.

Votre assurance Loyers Impayés c’est :

  • jusqu’à 2 500€ remboursés par mois pendant 2 ans et demi ainsi que la prise en charge des réparations liées à des détériorations causées par le locataire dans votre bien,
  • un versement par virement bancaire tous les mois (et non chaque trimestre contrairement aux autres assurances du marché),
  • la prise en charge intégrale des démarches administratives longues et coûteuses par nos experts.

 

Source : locservice, Meilleurecopro, Le Monde

 

Assurance Loyers Impayés

Pour en savoir plus sur nos assurances loyers impayés:

Découvrir notre gamme